Chuchotements

samedi 23 septembre

Emprunter

 

nada_es_tan_reconfortante_como_tus_abrazos

Le chemin des possibles 

Il est temps de se défaire de ce qui était 

Laisser s envoler ce qui subsiste des mots 

Le temps des vents contraires emporteront dans ses paradoxes la symphonie singulière des liens

Je garde dans le creux de ma main ces petits cailloux blancs 

 

 

 

 

 

 

Posté par Elenia à 00:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 22 septembre

Consciences à demi mots

tumblr_nm96a5p8rw1rzrezao1_500

 

Se laisser porter. ....Oh combien il me tente cet instant. Il serait porteur de sens, de ressentis. Oui combien il m appelle, ce moment où plus rien n a d importance si ce n'est ce temps là, suspendu au plaisir de ce ciel défendu émerveillé.  Abreuver la chair de cet volonté surhumaine, cet exigeance de nous, de toi.enfin pour moi. Oui cette conscience à demi mots. 

Pourquoi ai je donc ce bouillonnement d être et cette faiblesse de penser que cette soif de vous ne soit pas partagé. ....quel en est l intérêt si ce n'est qu un passe temps ? Un simple passe temps. .....l intention que  l on donne aux ressentis, à ces déliés de profondeurs, la ou palpite la vie, l espérance. La ou j'hurle cette évidence de vous. Cet absolu..... Soupirs d encre et pourtant je connais la réponse. ....parce que l on ne peut faire semblant....je m y refuse. Pourquoi ? Se serait dénaturer les émotions vives....Pourquoi ressentir à moitié ? Si l on est capable de transcender l impossible. Moi je ne peux pas.....je préfère encore écarter, rejeter avec force que de naître qu une demi saveur.

Taire ce flot de mots que vous seul êtes capable d inonder 

Je ne serais jamais ce que l on attend de moi cet éphémère 

 

Vous. ......

 

Ouvres cette porte si tu l ose

 

Posté par Elenia à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 20 septembre

Mots d'ame

main-homme-cheveux-blonds-dans-le-vent-soleil-noir-et-blanc

 

Je t'en pris eloignes toi, va aussi loin que tu peux de moi.......Ces mots que je retiens, s'ébruitent, fulminent dans les aspérités de corps. Ce cache  cache coeur d'encore sur le bord de l'etre. De corps et de cris.

Eloignes toi le plus tot, le plus loin, je suis pas assez passagère pour toi, mes tours de passe-passe en pirouettes.  De pas ajustés sur les chemins des pas ..... perdus.

Je ne sais pas dire les mots simples, ceux qui pulsent dans ma chair sont déraison et folie de Vous. Je ne peux résonner la tempete que mes sens éprouvent de toi par toi.

Je ne saurais dompter la violence des mots sur la peau, des frissons d'encre sur les rives de mon entre deux. Ce clair obscur de Vous en moi.

Equilibriste charnelle sur le fil des émotions.......

Reste

 

 

 

Posté par Elenia à 22:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Agitation temporelle

631fe42ecdb0379876b382e6af736a3c

 

Cette volonté d'effleurer son etre, son antre du bout des doigts, dans ce silence d'encre, les mots s'écrient dans les soupirs, s'étirent dans cette connivence d'incertitude et de solitude. Les notes retentissent dans l'echo de cette melodie enfantine et entetante.

Des montagnes Russes

Cet ecart du vouloir, du pouvoir

Que s'égrene le temps au grain de sable trublion. Que s'elancent ces pétales de cerisiers au grès des notes incessantes. Tenir ma langue dans ces soupcons d'images incoherentes.

Ce Jardin ou pousse ces fleurs subtiles de vie et d'esperance, aux couleurs brutales et douces de mes bouleversement d'etre de vous...en moi.

Sous le cerisier en fleurs.

 

Posté par Elenia à 00:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 17 septembre

Mes petits cailloux blancs

21462975_10159372987130451_5033068818388781289_n

 

Dans ces silences mes mots pulsent, lovés au creux du coeur, au bord des lèvres. Ces mots inondent ma chair, cognent parmi l'écho des ames vagabondes. Ce sentiment profond d'un soupir d'encre. Comment expliquer finalement ce hurlement d'etre. Trouver les mots reflets.....d'une histoire sans fin, d'un sentiment hors du temps. Un corps trop étroit pour contenir ce déferlement de sens, d'envies de désirs. D'une gamine capricieuse a la femme tapageuse. Je ne suis que cette ecorce ou s'écoule cette sève nourrissière. Frustratrion d'ancre dans cette forteresse impenetrable ou s'ébruite l'esperance.

Je ne suis que cet etre démente de sens, avide du tant. De ce tant, cette soif incessante de vous. De vous en moi, de vous a moi.

Ce lien si particulier troublant.

au bord de l'etre

au bord de.......

 

Posté par Elenia à 00:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 12 septembre

Juste.........

898c9a6bda962982e3b8a1cf2d64c195

Posté par Elenia à 22:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 11 septembre

Voilà

 

 

22dcfa5d71f5ba7bff0c68028f110b1c

Ah oui aussi 

Petite piqûre de rappel 

Envie de jouir de la vie 

 

Posté par Elenia à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 septembre

vincent20descotilssans2no3

 

Les mots esquissent l'inaccessible

d'ombres et de chairs

délié de peau, de sens.

ponctuer l'instant

de silences ancrés

Tenir a distance

La fragilité d encre

Pulsations 

Tapage nocturne de mes désirs

Tapage diurne de mes envies

 

 

 

 

Posté par Elenia à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 01 août

Effleurer

DOMSUBsofa-1200x680

 

L'instant

De ses chemins des possibles

d'un corps subtil

là ou se révèle

pudeur et retenue

là ou s'éveillent

les sens

Etreindre l'impossible

Effloraison

du bout des doigts

des bouts de soi

de vous a moi

assise sous ce cerisier

les petits cailloux blancs dans le creux de ma main

 

 

Posté par Elenia à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 30 juillet

Ces mots

71d6fbd6904ec3b66fbebe9d55d17fb9-2

 

Je continue de semer ces petits cailloux blancs comme un jeu de piste involontaire 

Comme ces pétales de cerisiers 

Des petits bouts de moi ça et là 

Chuchoté au secret du vent 

Dans le creux de son souffle

Tout comme ces petits cailloux

Dans le creux de vos mains 

Ce banc.....dans le soupir de l'aube

Posté par Elenia à 08:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]